Ce qu’il faut savoir sur l’obligation d’assurance professionnelle Responsabilité Civile

Une assurance RC pro est indispensable dans différentes professions. Elle peut offrir des avantages considérables à condition de bien respecter les clauses. Il est plus judicieux de vous informer sur les professions qui peuvent être touchées par cette assurance. Vous devrez aussi prendre certaines conditions pour obtenir le meilleur contrat pour vos activités.

Cette assurance professionnelle est-elle toujours obligatoire

Une assurance RC pro n’est pas obligatoire pour tout le monde. En effet, elle peut être facultative pour certaines entreprises et professions libérales. Notez toutefois que ce type d’assurance peut s’avérer indispensable dans certaines situations. Ce contrat vous évitera en principe de payer de vos poches les dommages que vous pourrez causer sur de tierces personnes.

Ces dommages peuvent être corporels ou matériels, mais aussi immatériels. Il faut prouver que ces atteintes se sont produites dans un cadre professionnel. À souligner que l’indemnisation peut vous coûter cher dans certains cas. Il se pourrait même que vous poussiez à arrêter vos activités.

Vous allez pouvoir vous tourner vers votre compagnie d’assurance pour payer la totalité ou une grande partie du montant. De cette manière, vous ne risquez pas de vous retrouver avec des problèmes financiers sur le plan professionnel.

Comment obtenir la meilleure assurance professionnelle ?

Comme vous le savez déjà, une assurance RC pro peut s’avérer très avantageuse pour votre métier. Il faut toutefois prendre le temps de bien choisir la couverture qui vous convient le mieux. Vous devrez pour cela insister sur la qualité ainsi que le prix de votre assurance.

La meilleure chose à faire est de demander 3 ou 4 devis auprès de différents prestataires. Vous pouvez parfaitement demander auprès de votre banque ou des établissements d’assurance. Vous devrez recevoir plusieurs offres de la part des professionnels que vous contacterez.

Il ne reste plus qu’à comparer les propositions pour éviter de prendre une mauvaise décision. Notez d’un autre côté que vous pouvez toujours engager un courtier en assurance pour vous aider. Ce dernier vous garantira un important gain de temps pour vos recherches.

Les principales professions concernées par cette assurance professionnelle

Une assurance responsabilité civile professionnelle peut par exemple s’avérer indispensable pour les différentes catégories de métier suivantes :

  • La santé : le RC pro est primordial pour les activités de prévention et de diagnostic. Cela est aussi valable pour les producteurs ainsi que les exploitants de produits de santé. Il ne faut pas oublier les fournisseurs sur ce point.
  • Le droit : vous aurez besoin de ce type d’assurance si vous exercez en tant que notaire ou avocat. Cela est valable pour un huissier et un mandataire judiciaire. D’autres professions réglementées peuvent aussi être évoquées.
  • ●      Le bâtiment : une assurance responsabilité civile est primordiale avant même de commencer des travaux de construction. Celle-ci s’accompagne parfaitement d’une garantie décennale.
  • L’usage de véhicules terrestre : le conducteur d’un véhicule motorisé peut par exemple blesser un tiers dans un accident. La responsabilité civile sera engagée dans ce cas.

Cette assurance professionnelle offre différentes garanties

Il ne faut pas négliger les garanties offertes par un contrat d’assurance responsabilité civile professionnelle. Elle permet en principe d’indemniser une tierce personne qui a subi des dommages dans un sinistre. Il suffit dans ce cas que la victime fournisse des preuves concernant votre implication.

Il faut dans ce cas prendre en compte une indemnisation sur les biens comme les matériels personnels de la victime. Il y a aussi la couverture de l’activité. En effet, le sinistre peut empêcher la victime de travailler correctement à l’avenir.

Notez en tout cas qu’une assurance responsabilité civile ne vous couvrira pas, peu importe la situation. Vous aurez beau montrer les dégâts subis par votre véhicule dans l’accident. Mais, votre assurance ne les prendra pas en compte sauf si vous signez d’autres garanties adaptées à la situation.